Appeler, accompagner, promouvoir la diversité en chemin des intelligences commande d’envisager non pas l’école de demain, mais les conditions d’émergence des écoles de demain.

A l’heure de la révolution numérique, elles seront de diverses configurations et modalités conjuguant les apports du virtuel à un pilotage inventif des situations d’enseignement, où il ne s’agit pas de respecter des modalités d’organisation à priori, lesquelles ne sont loin de là toujours adaptées, mais bien de mettre à disposition des outils d’organisation de l’espace-temps le mieux adéquat à telle rencontre. Ce dernier mot est sans doute la constante à rechercher.

Je partage le point de vue exprimé de M Didier Schmidt, Conseiller auprés du Président de la commission européenne : Il faut conjuguer au futur les Ecoles de demain :http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/08/25/l-enseignement-vit-au-passe-anterieur-alors-que-le-futur-est-compose_4476435_3232.html